Mon Amour Pour Ronan Keating - Le Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Six Nations: la France bat l'Irlande 20-17 à Croke Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13308
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: Six Nations: la France bat l'Irlande 20-17 à Croke Park   Dim 11 Fév - 19:34

Six Nations: la France bat l'Irlande 20-17 à Croke Park


France's winger Vincent Clerc waves
Dublin, IRELAND: France's winger Vincent Clerc waves to the crowd after the Six Nations rugby union match Ireland-France at Croke Park in Dublin, 11 February 2007. France defeated Ireland 20-17 with a last minute try.




Le premier match de rugby jamais joué à Croke Park, haut-lieu de la mémoire irlandaise, a tenu toutes ses promesses et c'est la France qui l'a gagné à la dernière minute de jeu.

Devant plus de 82.000 personnes, sous un plafond de nuages moutonnés qui laissaient passer quelques rayons de soleil comme seul un ciel d'Irlande peut le faire, Vincent Clerc a été le héros du jour.Avant qu'il ne plonge en but à la dernière minute après avoir transpercé la défense irlandaise, les Français avaient déjà marqué un essai par Raphaël Ibanez, une transformation et deux pénalités par David Skrela.

Ils avaient surtout réussi une entame de match parfait et résisté sans craquer à la terrible pression de l'Irlande en deuxième mi-temps. Leur lent tour d'honneur, après la transformation de l'essai de Clerc par Beauxis, a souligné si besoin était leur joie et leur soulagement d'avoir gagné.

Les Irlandais, privés de leur capitaine Brian O'Driscoll forfait sur blessure, sont rentrés rapidement au vestiaire avec des larmes dans les yeux et 17 points acquis par un essai et quatre pénalités de leur ouvreur Ronan O'Gara.
Il y avait un peu de crève-coeur que cette victoire française, la cinquième d'affilée sur l'Irlande, ait eu pour scène l'enceinte de Croke Park.

STADE UNIQUE

Le stade est unique car son histoire en a fait un des coeurs de l'Irlande gaélique, catholique et républicaine depuis que des Auxiliaires des forces britanniques y massacrèrent 13 personnes pendant un match de football gaélique en 1920.

Il est unique aussi par le choc entre ses trois tribunes modernes et d'une rare verticalité et la quatrième maintenue au rang de terrasse découverte à l'ancienne et amputée par la blessure moderne d'un écran gant.

Il est unique enfin parce que sa pelouse n'avait jamais été foulée par une équipe d'un sport d'essence britannique, comme le rugby, le cricket ou le football.

Le stade a tenu son rôle. La clameur qui a salué l'entrée de l'équipe d'Irlande était sans compromis. Les hymnes étaient à arracher les tripes.

Ce sont les Français, pourtant qui ont pris le match à bras le corps avec un premier groupé-pénétrant qui a avancé de 20 mètres et une première attaque au large. L'offensive a été récompensée de la première pénalité de David Skrela après seulement trois minutes.

Coup sur coup, les Français ont volé un ballon en touche et un autre en mêlée.

Maîtres du terrain, ils ont porté l'écart à 6-0 à la 8e minute sur la deuxième pénalité de Skrela puis à 13-3 au quart d'heure de jeu sur l'essai d'Ibanez, transformé par Skrela.

DERNIER MOT

Ce premier quart d'heure qui promettait l'enfer aux Français leur avait permis de faire une première démonstration de force.

Les Irlandais cependant sont revenus. A la demi-heure de jeu, un essai d'O'Gara, certes un peu mal ficelé et pas transformé, a ramené l'Irlande à deux points.

Skrela a manqué deux pénalités, une percée d'Imanol Harinordoquy aurait mérité un meilleur sort et le score en est resté à 13-11 à la mi-temps. Une autre partie allait commencer.

Les Irlandais ont accaparé le ballon sans parvenir à franchir le rideau bleu. Sur un coup apparemment gagnant des Français, une maladresse a offert une interception à l'arrière Girvan Dempsey mais son élan a été coupé par l'arbitre Steve Walsh à la grande colère du public de Croke Park.

Les Coqs subissaient alors la terrible furia irlandaise qu'ils avaient su éviter en début de match. Jérôme Thion est entré sur le terrain à la place de Pascal Papé sous les chants du public. Chabal a lui aussi laissé sa place à Julien Bonnaire.

Le quart d'heure de débauche d'efforts irlandais n'a été récompensé que par une pénalité d'O'Gara mais les trois points leur ont permis de prendre pour la première fois l'avantage au score, 14-13.

Malgré le ballet des remplaçants de l'heure de jeu, le "Fighting spirit" brûlait alors dans les tribunes et sur la pelouse et seule une défense acharnée, poumons en feu et jambes lourdes, a permis aux Français de résister aux vagues vertes.

Dès qu'ils ont pu reprendre leurs esprits, un drop de Beauxis a heurté les poteaux.

O'Gara n'a pas raté la cible à la 78e minute de jeu. L'Irlande semblait avoir assuré sa victoire mais le dernier mot est allé à Clerc et à Beauxis.

Avec deux victoires en deux matches à l'extérieur, sur l'Italie et l'Irlande, la France prend une sérieuse option sur la victoire dans le Tournoi.

Elle jouera son prochain match contre le Pays de Galles, le 24 février au Stade de France, pendant que l'Angleterre se déplacera à Croke Park et l'Ecosse au Stade Flaminio de Rome.







Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
 
Six Nations: la France bat l'Irlande 20-17 à Croke Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tempete pendant la régate du Fastnet en mer d'Irlande (1979)
» Lego workshop Irlande
» Comment postuler en Irlande ?
» Tour d'Ecosse ou Irlande en vélo
» L' Irlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Amour Pour Ronan Keating :: GENERAL :: Le Salon de Thé-
Sauter vers: