Mon Amour Pour Ronan Keating - Le Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JULIE REINS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13463
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: JULIE REINS   Dim 8 Oct - 16:38

JULIE REINS
http://www.juliereins.com/home.html


ECOUTEZ SES TITRES
http://www.amazon.fr/Reine-DUn-Jour-Julie-Reins/dp/B0007TF19E/ref=sr_11_1/403-8417856-7249203?ie=UTF8








L'Enfance En Bandouillère
C'est le troisième extrait de l'album de Julie Reins après "Reine d'un jour" et "La belle"; Julie sera en première partie des concerts de Patrick Bruel au Zénith et en tournée en France ET dimanche 17 septembre dans "Vivement Dimanche" avec Drucker sur France 2.

www.juliereins.com

Auteur douée de sa génération, elle balance en éclaireur le premier extrait de son album. Le single « Reine d’un jour » aux arrangements rock, teintés d’électro n’est pas sans rappeler le thème de « Figurine Humaine » d’Emma Daumas, le sens en plus. Il n’a pas non plus le défaut de « cracher dans la soupe » puisque Julie ne vient pas de la télé réalité, elle est le coup de coeur de Patrick Bruel, signée sur 14 Productions. Elle nous confie : « J’ai écris ce texte après avoir vu « Star Academy »... Je pensais que c’était une bonne carte de visite pour me présenter. J’ai dû prendre mon mal en patience avant de sortir mon premier disque parce que même si « Star Ac » reste une bonne émission de divertissement, elle monopolise le marché du disque. Les émissions de télé-réalité musicale ferment la porte aux autres artistes. » Autour de la chanteuse, une équipe de choc : à la composition, Olivier Bron (Véronica Antico, Thierry Amiel...) et Roman Chelminski (Steeve Estatof, Naturalibus...) ainsi que Jean-François Berger (le réalisateur des derniers albums de Kyo ou de Marc Lavoine) aux manettes pour le reste ! Le clip, quant à lui, réalisé par la sœur de -M-, actuellement « Clip des clips » sur M6 (et diffusé également sur M6 Music Rock et MCM) caricature avec humour les dernières « divas » de la chanson, de Beyoncé à Juliette Gréco, en passant même par Yvette Horner ! A surveiller de très près...

INTERVIEW :
http://www.chartsinfrance.net/actualite/in...id_article=1308




Julie Reins en interview
Elle est l’un des « Talents 2005 » sélectionné par M6 pour tout l’été, et certainement la moins populaire des cinq candidats retenus. L’occasion pour Charts In France d’aller à la rencontre de celle dont le titre « Reine d’un jour » s’impose de plus en plus en radios et qui pourrait, dans les semaines à venir, devenir incontournable dans le milieu pop-rock hexagonal... Rencontre.


Charts In France (Thierry Cadet, rédacteur) : Comment la musique est entrée dans ta vie ?
Julie Reins : J’ai grandi dans un univers très musical car mes parents sont un peu rattachés au monde la musique dans leurs différentes professions. J’ai donc été élevée en musique.

CIF : Ton papa, Sacha Reins est journaliste musical, et ta maman Michèle Dokan, journaliste elle aussi, a été animatrice de « Jour J » à la télévision dans les années 80, est-ce que ça aide ?
JR : Toute ma famille se trouve être dans la presse alors c’est sûr, ça aide à être préparé au milieu dans lequel on met les pieds. Depuis petite, je suis trimballée à des concerts, en coulisses, sur des shootings ou sur des tournages. J’ai donc pu voir l’envers du décor très jeune, ce qui m’a permis de ne pas me faire d’illusions. Et ça, ça n’a pas de prix !

CIF : Quel est ton parcours jusqu’à présent ?
JR : J’ai arrêté les cours en première après un accident de moto qui m’a aidé à prendre conscience qu’il était tant que je prenne ma vie en main. J’ai décidé de faire un disque, mais mes parents m’ont conseillé d’apprendre à chanter avant ! (rires) J’ai donc suivi des cours, puis enchaîné avec des tours de chant, des pianos-bar et des orchestres de soirées privées. Tout ça jusqu’au jour où j’ai réalisé que chanter les chansons des autres ne me satisfaisait plus.

CIF : Tu es allée aux Studios Alice Dona, quels souvenirs en gardes-tu ?
JR : C’est l’endroit où j’ai rencontré les gens avec qui je travaille aujourd’hui et la plupart des amis qui m’entourent.

CIF : Il parait que tu as travaillé sur la revue du Canotier du pied de la butte ?
JR : Tout à fait Thierry ! Mais je me suis très vite fait virer ! (rires)

CIF : Virer ?
JR : (sourire) Je crois que je ne correspondais pas au style recherché...

CIF : Pourquoi avoir écris un texte comme « Reine d’un jour » ?
JR : C’était, avant tout, une façon plus où moins originale de me présenter. Qu’on ne s’y trompe pas.

CIF : Dénonce-t-il quelque chose en particulier ?
JR : Cette chanson est plus un positionnement personnel qu’une quelconque attaque envers quoique ce soit comme la télé-réalité musicale par exemple. En temps qu’artiste et auteur, ce qu’il se passe en ce moment dans l’industrie du disque est assez terrifiant, la donne à changer. Mais ça ne bouleverse pas ma façon, peut être idéaliste, de voir les choses. J’ai peut être mis un peu plus de temps pour arriver à avoir mon CD dans les bacs, mais je suis très fière de mon parcours qui est toujours resté intègre à ce qu’il était.

CIF : Justement, quel regard portes-tu sur la télé-réalité ?
JR : La télé-réalité en temps que programme ne me dérange absolument pas, ça reste du pur divertissement et libre à chacun de regarder où pas. Ce qui me contrarie, c’est l’impact que ça a dans le milieu de la musique et notamment pour les jeunes artistes qui ont de plus en plus de mal à signer puis à se faire connaître.

CIF : Tu fais partie du même label que « Nouvelle Star » : avantage ou inconvénient ?
JR : Ni l’un, ni l’autre !

CIF : Ton producteur n’est autre que Patrick Bruel, chez 14 Productions, comment s’est produite la rencontre ?
JR : Je n’aurais jamais eu l’idée de démarcher dans la boite de prod de Patrick, comme quoi la vie est bien faite. Son directeur artistique lui à fait écouter mes chansons, il a souhaité me rencontrer et je pense que je lui ai plu. Ensuite, il est venu me voir sur scène et c’est là qu’il à dit « banco ! ». L’avantage, c’est que Patrick est un artiste avant tout et pas un producteur à cigare qui sait mieux que vous ce qui est bon pour vous !

CIF : Si tu devais résumer ton premier album en quelques mots ?
JR : Je pense que c’est ma meilleure carte de visite, je fais les présentations. C’est un peu le carnet de bord d’une jeune femme, un CV.

CIF : On entend « Reine d’un jour » depuis un moment maintenant... quand sera-t-il dans les bacs ?
JR : Avant la Saint Glinglin ! (rires) Normalement début octobre avec un second extrait, probablement « La belle ».

CIF : Ton clip a été réalisé par Emilie Chédid, la sœur de - M -, quels souvenirs en gardes-tu ?
JR : Emilie à exhaussé un rêve de petite fille, j’ai interprété dix personnages différents : des femmes emblématiques, représentant des époques particulières ou des courants musicaux. En une journée, j’ai réalisé en quelque sorte l’équivalent de dix clips. C’était une journée marathon, mais pour un premier clip c’est plutôt la classe ! (sourire)

CIF : Considères-tu être suffisamment soutenue par la presse, les radios, la télévision et les médias en général ?
JF : (sourire) En tout cas ceux qui me soutiennent le font bien...

CIF : Comment l’expliques-tu ?
JR : C’est un business qui m’échappe un peu... il y a de la stratégie bien sûr et puis je crois que l’on n’a pas encore vraiment lâché les chevaux.

CIF : A l’occasion de la Fête de la musique, tu as participé aux Neckers le 21 juin dernier (ndlr : concert organisé chaque année pour les enfants malades de l’hôpital Necker à Paris), quels souvenirs en gardes-tu ?
JR : C’est dans ces moments-là que l’on se dit que notre métier n’est pas si futile que ça. C’est génial de voir que l’on peut divertir, ne serait-ce qu’un après-midi, des enfants malades et leurs infirmières. Ca m’a presque fait oublier les gens qui m’ont hué ! (sourire)

CIF : As-tu des amis dans le métier ?
JR : Inévitablement j’ai des amis dans le domaine artistique car pour la plupart nous avons commencé ensemble et tous ne sont pas encore connus ou reconnus. Cela dit, être dans le métier n’est évidemment pas un critère pour mes amitiés.

CIF : Niveau musique, es-tu plutôt Sheryl Crow ou Alanis Morissette ?
JR : Plutôt Sheryl Crow, bien qu’Alanis ne me laisse pas totalement indifférente.

CIF : Emma Daumas ou Jenifer ?
JR : (sourire) Je dirais Jenifer.

CIF : Que penses-tu du téléchargement illégal de la musique sur Internet ?
JR : Je pense qu’il va être difficile de le réprimander, mais il va bien falloir trouver une solution sinon les jeunes artistes comme moi vont en pâtir sérieusement. L’idée de faire payer un forfait Sacem aux fournisseurs d’accès ne me paraît pas si mal.

CIF : Tu as fait les premières parties d’Isabelle Boulay à l’Olympia en avril dernier, quels souvenirs conserves-tu de ton passage sur cette scène mythique ?
JR : Sur le moment je n’ai pas vraiment réalisé que j’étais sur la scène de l’Olympia, j’ai plutôt essayé de faire mon tour de chant du mieux que je pouvais. C’est seulement après que je me suis dit que j’avais quand même chanté à l’Olympia... (sourire)

CIF : Et Isabelle, comment t’a-t-elle accueillie ?
JR : Isabelle est une personne charmante, elle est à la hauteur de sa réputation. Elle m’a divinement présentée, c’est quelqu’un de généreux et puis elle a une voix en or.

CIF : Cet été, on peut te retrouver sur celles de De Palmas, comment s’est passée la première à Nîmes au début du mois ?
JR : Chanter aux Arènes de Nîmes devant 4000 personnes en plein jour, c’est quand même très impressionnant !

CIF : Un mot pour définir Gérald ?
JR : C’est quelqu’un d’une grande gentillesse.

CIF : Que penses-tu des candidats qui se retrouvent face à toi sur le concours « Talent 2005 » d’M6 ? (ndlr : Martin Rappeneau, Matthieu Mendès, Myrtille et Gage)
JR : Je respecte leur musique et je suis plutôt fière d’être associée à ces artistes.

CIF : As-tu peur de quelqu’un en particulier ?
JR : Je n’ai pas vraiment l’esprit de compétition.

CIF : Tu t’es déjà retrouvée face à Matthieu Mendès sur le concours « Wanadoo Discoveries » au mois d’avril, et c’est lui qui l’a remporté...
JR : C’est le jeu...

CIF : Merci et à bientôt Julie ! Bonne chance !
JR : Merci à toi, au revoir.














PHOTOS:
http://album.lienweb.fr/13/julie-reins,premiere-partie-du-concert-de-de-palmas
Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
Laureen
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1519
Localisation : France, Paris
Date d'inscription : 30/06/2004

MessageSujet: Re: JULIE REINS   Dim 8 Oct - 20:39

Tu veux que je la mette en écoute ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating.forumactif.com/
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13463
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: Re: JULIE REINS   Dim 8 Oct - 21:09

si tu peux .......... :hug:
et à la place de MYRIAM ABEL qui a fait l'unanimité dans le forum :laugh:

si c'est possible je préfèrerai ce titre d'elle "L'Enfance En Bandouillère "
ou "entre nous" mais fait comme tu peux
merci :hug:
:


Dernière édition par le Dim 8 Oct - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
Laureen
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1519
Localisation : France, Paris
Date d'inscription : 30/06/2004

MessageSujet: Re: JULIE REINS   Dim 8 Oct - 21:14

Je n'ai que 'Reine d'un jour' dsl...
Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating.forumactif.com/
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13463
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: Re: JULIE REINS   Lun 9 Oct - 14:57

c'est bien aussi :flower:













Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JULIE REINS   

Revenir en haut Aller en bas
 
JULIE REINS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JULIE REINS
» Julie
» Qui sin rappelle de Julie?
» Julie Levac - "J'attends une petite fille"
» mal aux reins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Amour Pour Ronan Keating :: GENERAL :: Le Salon de Thé-
Sauter vers: