Mon Amour Pour Ronan Keating - Le Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13497
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"   Lun 12 Juil - 18:31











http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20100712_093029_madrid-va-les-feter.html




La victoire de l’Espagne en Coupe du monde dimanche soir à Johannesburg contre les Pays-Bas, 1 à 0 a.p., en clôture de la première Coupe du monde africaine de l’histoire, a déclenché un vent de folie à Madrid et dans tout le pays dans l’attente du retour des héros dès lundi à la mi-journée. La fête était également chaleureuse en soirée dans le stade de Soccer City, tandis qu’une chape de silence s’étendait sur les foules rassemblées aux Pays-Bas pour suivre la rencontre.

"Campeones ! Campeones !" : une clameur survoltée s’est élevée dans toute l’Espagne au coup de sifflet final, pour saluer le premier titre mondial de la "Roja" et un rare doublé Euro-2008/Mondial-2010. Dans le centre de Madrid, des fumigènes rouges ont illuminé le ciel du "Fan Park", où 150.000 à 250.000 supporteurs, presque tous habillés du maillot de la "seleccion", agitaient des milliers de drapeaux espagnols sang et or, quand Iniesta a marqué le but libérateur à la fin de la prolongation. Des millions d’Espagnols s’apprêtaient à fêter ce triomphe historique pendant toute cette nuit d’été caniculaire, avant le retour triomphal de la bande à Iniestia qui défilera lundi soir en autobus découvert dans le centre de la capitale espagnole. "Iniesta nous a fait monter au ciel !" titrait le quotidien sportif Marca sur son site internet. "Ce Mondial a couronné une des meilleures équipes de tous les temps", renchérissait le quotidien El Mundo, versant comme ses confrères dans le dithyrambe, barrant son site internet de l’exclamation "Espagne, Espagne, Espagne !" "L’Espagne mécanique a conquis le monde", estimait plus sobrement le quotidien catalan La Vanguardia, en référence à l"Orange mécanique" batave qui devait tout emporter sur son chemin. A Amsterdam, où quelque 180.000 personnes s’étaient rassemblées pour assister au match retransmis sur un écran géant, la défaite a été accueillie dans le silence. Au coup de sifflet final, les supporteurs des Oranje ont accusé le choc, certains pleurant, d’autres se cachant le visage dans les mains ou s’asseyant sur le sol, abasourdis. Scènes de désolation habituelles les soirs de défaite.

Les joueurs de Bert van Marwijk devaient rentrer lundi en fin de matinée aux Pays-Bas, escortés dès leur entrée dans l’espace aérien néerlandais par un avion de chasse F-16 peint en orange. Mardi matin, ils seront reçus à La Haye par la reine Beatrix et le Premier ministre sortant Jan Peter Balkenende avant de se rendre à Amsterdam où des festivités seront organisées. Mais ils ne paraderont pas en bateau sur les canaux d’Amsterdam, comme cela avait été prévu en cas de victoire. A Johannesburg, la finale avait été précédée d’un immense moment d’émotion, lorsque Nelson Mandela, l’icône de la lutte contre l’apartheid, a fait une courte apparition sur la pelouse du Stade de Soccer City. A bord d’une voiturette, M. Mandela, presque 92 ans, a été acclamé par plus de 80.000 personnes lorsqu’il a fait un tour de stade au terme de la cérémonie de clôture du Mondial, avant le match. Pour l’anecdote, la victoire de l’Espagne donne raison aux oracles de "Paul le Poulpe", le mollusque allemand qui a "pronostiqué" successivement tous les résultats de l’équipe d’Allemagne, sans jamais se tromper sur le nom du vainqueur. Dans un dernier effort, on lui avait demandé également de se prononcer sur l’issue de la finale : il avait désigné l’Espagne. Dix-sept chefs d’Etat ainsi que de nombreuses stars avaient été annoncés au stade de Soccer City, à Soweto, au sud-ouest de Johannesburg. La famille royale espagnole était représentée par la reine Sofia et son fils, le prince héritier Felipe, et les Pays-Bas par le prince héritier Willem-Alexander et son épouse Maxima.

© 2010 AFP














Juan Carlos : «Merci»
Le roi d'Espagne, Juan Carlos, a reçu ce lundi les nouveaux champions du monde au Palais royal de Madrid. «Merci les champions, au nom de toute l'Espagne et de tous les Espagnols», a-t-il déclaré, tout sourire, après avoir donné une chaleureuse accolade à chacun des joueurs de la sélection espagnole.

«C'est un triomphe bien mérité pour une sélection exceptionnelle qui a fait vibrer le coeur de tous les Espagnols», a-t-il poursuivi, expliquant son «orgueil de voir l'Espagne championne du monde. Vive la sélection espagnole, vive l'Espagne !», a conclu le souverain.


«Félicitations pour ce grand triomphe»
Les joueurs ont ensuite été reçus dans les jardins de la présidence du gouvernement, où José Luis Rodriguez Zapatero leur a adressé ses «félicitations pour ce grand triomphe» devant de nombreux ministres et une foule d'employés avec leurs familles en liesse. «Vous avez fait briller la meilleure image de l'Espagne dans le monde», leur a-t-il lancé.

«Cette coupe, c'est vous qui l'avez gagnée, mais elle appartient à tous les Espagnols», a-t-il dit. Andrès Iniesta a offert à M. Zapatero un maillot de la sélection signé par tous les joueurs et brodé de la première étoile de son histoire. «Cette petite coupe est à vous tous, merci beaucoup», a simplement dit Iniesta pendant que l'assistance scandait son nom. (Avec AFP)






Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
Sandra
Nouveau membre
Nouveau membre


Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 34
Localisation : France
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"   Mar 13 Juil - 13:05

Cette victoire pour l'Espagne est politique, ils sont au bord de la ruine et qu'ils avaient besoin d'argent et y'a pas photo fallait qu'ils gagnent pour l'argent et donc ils les ont laisser gagner, le football est qu'une histoire d'argent et bcp de choses fonctionnent comme ça, seulement un des milliards de gens qui crèvent la dale dans le monde entier, non ils préfèrent payer des footbaleur qui ont des salaires exobitante, tout ça pour chouter dans un ballon, franchement je sais pas où est-ce qu'on va, mais ça se terminera par une guerre et c'est vraiment dommage d'en arriver là, car footbaleur ou secrétaire ou ce que vous voulez et bien on sort tous du....... de nos parents (sauf séraniène bien sûr) et on devrais être tous égaux et voir cette final qui était à prévoir à 100% que l'Espagne allait gagné, ça me révolte ça.
Revenir en haut Aller en bas
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13497
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"   Dim 29 Mai - 10:51

http://www.sports.fr/cmc/football/201121/barcelone-sur-le-toit-de-l-europe_357461.html?vignetteshome-page


LE BARCA
Remporte la coupe de la ligue des champions
face à MANCHESTER UNITED

sont forts ces Espagnols :youpi: ( catalans )
quoi qu'on en dise...


Ce Barça est sans égal
Barcelone a été impérial, samedi à Wembley, en finale de la Ligue des champions face à Manchester United (3-1). Si les Manuniens ont eu les ressources pour revenir au score avant la pause par Rooney, ils ont ensuite sombré face à la technique collective d'un Barça impérial et qui a frappé par Pedro, Villa et Messi. Les Blaugrana obtiennent là leur quatrième titre dans la compétition. Haut la main.







http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/05/29/la-presse-espagnole-emerveillee-par-le-barca_1529040_3242.html

http://www.dailymail.co.uk/sport/football/article-1391992/Abidal-lifts-trophy-just-months-diagnosed-cancer.html




Leo Messi peut laisser éclater sa joie, le Barça a remporté la Ligue des champions.

Ferguson: "Une question de fierté"FC BARCELONE-MANCHESTER UNITED Finale Ligue des Champions -
Finale Et de quatre !

Le FC Barcelone a réalisé une finale de la Ligue des champions énorme face à une équipe de Manchester United tout simplement dépassée par les événements (3-1), ce samedi soir à Wembley.

Les Blaugrana ont fait la différence collectivement en développant ce jeu qui représente leur marque de fabrique. Gagner en attaquant, c'est le rêve de toute équipe. Ce Barça y est encore parvenu pour décrocher à Wembley la quatrième C1 de son histoire. Un trophée soulevé par... Abidal, à qui un Puyol remplaçant a laissé le brassard pour avoir cet honneur.

Cette finale avait pourtant débuté par une tentative de prise de pouvoir d'une équipe mancunienne consciente de la nécessité d'exercer un pressing énorme en milieu de terrain pour empêcher le Barça de développer son jeu. Une tactique qui ne tient cependant qu'un petit quart d'heure, le temps pour Hernandez de partir en profondeur et contraindre Pique à manquer de tromper Valdes (10e). Mais l'énergie nécessaire à ce pressing intensif paraît trop contraignante. Si bien que dès que les hommes d'Alex Ferguson baissent un peu leur garde, le Barça prend immédiatement les choses en mains.

Xavi centre d'abord vers Pedro qui échappe à la défense mais ne peut cadrer (15e), Villa place ensuite une frappe à l'entrée de la surface qui passe de peu à côté (20e), puis une autre que Van der Sar capte (21e). Si Vidic, qui tacle Messi (22e), ou Ferdinand, qui stoppe l'Argentin en un-contre-un (25e), retardent l'échéance, le Barça parvient tout de même à ses fins lorsque Xavi, pas attaqué, décale parfaitement Pedro qui marque au premier poteau (1-0, 27e). Les Espagnols tentent de conserver le même rythme et surtout de garder la possession de la balle mais ils vont se faire contrer sur une action initiée par Rooney, qui trouve Giggs pour une remise en position de hors-jeu du Gallois vers l'attaquant anglais qui égalise (1-1, 34e).

Messi et Villa tuent le suspense

Cela ne coupe pas l'élan du Barça, qui conserve ses intentions. Malgré tout, la frappe d'Iniesta ne fait pas mouche (39e) tandis que Messi réalise un festival, il met dans l'intervalle à Villa qui lui redonne au lieu de frapper, Messi touche le ballon sans parvenir le redresser suffisamment (43e). A la reprise, la physionomie de la rencontre ne change nullement.






le français Abidal a soulevé le trophéeRemplaçant en début de match, Carles Puyol a remplacé Daniel Alves à la 88e minute de la finale de la Ligue des champions remportée ce samedi soir à Wembley par Barcelone aux dépens de Manchester United (3-1). Juste avant de monter les marches menant au trophée, le défenseur catalan a donné son brassard de capitaine à Eric Abidal, qui a alors eu l'honneur de soulever la coupe en premier. Une belle récompense pour l'arrière gauche français, revenu à la compétition il y a peu après une opération d'une tumeur au foie, mi-mars.



Au contraire, Barcelone domine de plus en plus et se procure des opportunités comme sur cette frappe d'Alves que Van der Sar détourne sur Messi, qui tente sa chance à son tour et oblige Evra à le contrer (52e). L'Argentin va se racheter dans la foulée, il part tout seul fait face à trois défenseurs qui ne montent pas sur lui, il a ainsi tout le loisir de placer une frappe gagnante qui remet logiquement le Barça devant (2-1, 54e).

Cette fois, les Blaugrana ne relâchent pas leur étreinte en empêchant Manchester United de reprendre son souffle. Iniesta donne à Messi, qui contourne Ferdinand avant de mettre Van der Sar en difficulté (63e). A défaut de passer en finesse, ils essayent alors les frappes lointaines par Xavi (66e) puis Iniesta (67e). Deux boulets de canon annonciateurs. Car une nouvelle accélération de Messi met la défense en désordre, Evra récupère mais perd le ballon aussitôt, Villa récupère plein axe et enroule une merveille de frappe en lucarne (3-1, 70e). Le match est plié.

Les changements effectués par Alex Ferguson avec les entrées de Nani et Scholes n'y changent rien.
Le Portugais tente bien une frappe du gauche (85e). En vain.

Une frappe à l'image de l'impuissance des Red Devils
face à un collectif blaugrana qui lui était tout simplement supérieur.

Le Barça trône sur le toit de l'Europe. Comme une évidence.







Barcelona - Manchester United UCL FInal 28.05...





http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/3607417/Open-top-heroes-are-Barca-home-a.html

Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
nanie
Langue Pendue
Langue Pendue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7381
Age : 39
Localisation : la bassée
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"   Lun 30 Mai - 5:26

sniffff j'etais pour manchester!!!!et pis revoir wembley ahlalala dire qu'il y a qq mois on marchait tt autour pour rejoindre l'hotel et voir les boyz!!!

nanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"   

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPE DU MONDE 2O1O "Les Princes d'Espagne"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chabal ne fera pas la coupe du monde
» Coupe du monde de rugby 2015
» Coupe du Monde de Hockey 2016
» LA COUPE DU MONDE 2014 AU BRESIL
» La coupe du monde de rugby 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Amour Pour Ronan Keating :: GENERAL :: Le Salon de Thé-
Sauter vers: