Mon Amour Pour Ronan Keating - Le Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 11 NOVEMBRE - Souvenons nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@nnie
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13463
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/07/2004

MessageSujet: 11 NOVEMBRE - Souvenons nous   Mar 11 Nov - 12:13

en FRANCE ou ailleurs , souvenons nous de nos Anciens



http://www.elysee.fr/documents/index.php?mode=cview&press_id=2020&cat_id=7&lang=fr



http://pagesperso-orange.fr/mairie-torce35/commemoration.html




PHOTOS

photos










Sarkozy à Douaumont pour un 11 novembre aux couleurs de l'Europe
Il y a 1 jour

PARIS (AFP) — Pour le premier 11 novembre sans "poilu", Nicolas Sarkozy préside mardi les célébrations du 90e anniversaire de l'armistice de la guerre de 1914-1918 au fort de Douaumont (Meuse), haut lieu de la bataille de Verdun.

Le prince Charles, héritier de la couronne d'Angleterre et son épouse Camilla seront présents à cette cérémonie dont le chef de l'Etat français, président en exercice de l'UE, veut faire un "hymne à la réconciliation européenne" en invitant vainqueurs et vaincus. Egalement conviés: le grand-duc Henri de Luxembourg ou le président du Bundesrat (sénat) allemand Peter Müller.

Comme il l'avait fait pour le 8 mai en "délocalisant" à Ouistreham les cérémonies de la fin de la Seconde guerre mondiale, Nicolas Sarkozy rompt avec la tradition présidentielle du 11 novembre. "Quatre-vingt dix ans après la fin de la Grande Guerre, les pays européens sont non seulement en paix les uns avec les autres mais, mieux encore, ils ont bâti entre eux une Union durable et profonde fondée sur la réconciliation et le respect des droits fondamentaux", a-t-on souligné à l'Elysée.

Avant de rallier la Meuse, il ne ravivera pas la flamme du tombeau du soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe, mais se contentera de déposer une gerbe au pied de la statue du "Père la victoire" Georges Clemenceau. A Paris, le chef de l'Etat a préféré Douaumont, où il prononcera un discours devant l'ossuaire où reposent pêle-mêle les restes de 130.000 des 300.000 soldats tombés pendant les 300 jours de la bataille de Verdun.

En février 2007, Nicolas Sarkozy y avait fait étape avec sa caravane électorale pour évoquer le "devoir de mémoire". "Je suis bouleversé par ce lieu. Je n'oublierai pas", avait-il écrit dans le Livre d'or. Non loin du champ de bataille où son prédécesseur François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl scellèrent en 1984, main dans la main, l'amitié franco-allemande, le président a souhaité faire de cette cérémonie un hymne à la réconciliation européenne en y invitant vainqueurs et vaincus.

En plus d'un message européen, certains, tels la Ligue des droits de l'Homme (LDH), ont fait savoir qu'ils attendaient aussi du chef de l'Etat un mot sur la réhabilitation, évoquée il y a dix ans par le Premier ministre socialiste Lionel Jospin, des 600 soldats français "fusillés pour l'exemple".

Le secrétaire d'Etat à la Défense Jean-Marie Bockel avait indiqué en mai réfléchir à une réhabilitation "au cas par cas" et promis une "orientation" du chef de l'Etat. Mais selon son entourage, celui-ci ne devrait pas évoquer la question mardi.

Ces célébrations interviennent alors que le débat fait rage sur une proposition prêtée à l'historien André Kaspi de supprimer certaines des très nombreuses journées du souvenir qui rythment le calendrier.

M. Bockel, destinataire de son rapport, l'UMP et des associations s'en sont déjà émues, par souci d'éviter "l'oubli des morts" ou "la concurrence mémorielle". Face à la polémique, M. Kaspi a nié lundi vouloir supprimer des commémorations et précisé qu'il souhaitait uniquement donner "une signification particulière" et nationale aux seuls 11 novembre, 8 mai et 14 juillet.

Loin de ces débats, le 11 novembre 2008 aura de toute façon une tonalité particulière puisqu'il sera le premier à se dérouler sans "poilu". Le dernier survivant des anciens combattants français de la "Der der der", Lazare Ponticelli, est mort le 12 mars dernier à l'âge de 110 ans.





photos



http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/campaigns/our_boys/article1917439.ece




THE nation fell silent at 11am today to mark the 90th anniversary of the day peace returned to Europe after the First World War.
Three of the last surviving veterans – Henry Allingham, 112, Harry Patch, 110, and Bill Stone, 108 – led the nation as it remembered the sacrifices made by the 1914-1918 generation.

They each represented the armed service they belonged to – for Mr Allingham the Royal Air Force, Mr Patch the Army and Mr Stone the Royal Navy.

It was notably poignant as it will almost certainly be the last significant anniversary that any of those who fought in the First World War are around to mark.

The Armistice Service began with a sermon from the Right Reverend David Conner, Dean of Windsor and Bishop to the Forces.


Tribute

Addressing the crowd gathered at the Cenotaph in Whitehall, central London, he said: “On this, the 90th anniversary of the Great War Armistice, we welcome you wherever you may be as you join us here in Whitehall for this very special service and ceremony of tribute, commemoration, thanksgiving, commitment and prayer.

“This is a ceremony of tribute because we wish to offer those, from many parts of the world, who in a spirit of service and self-sacrifice endured the long and painful struggle of the First World War.

“They will by represented by three very remarkable veterans who will soon arrive to lay their wreaths. We are privileged to have them with us.

“As they lay those wreaths they will have many memories, above all they will be remembering their own fallen comrades.

“We too, shall bear in mind the cost of the Great War. We shall remember also the price paid by far too many people, combatants and their families, in conflicts ever since.

“We shall most certainly not forget those who even at this very minute face danger as they try to make their contribution to the building of a safer future for our all too troubled world."

In addition to the service at the Cenotaph, a simultaneous ceremony was held at the National Memorial Arboretum in Staffordshire.



Pride ... veterans Bill Stone, Harry Patch and Henry Allingham


In Dorset, a new war memorial in Bovington, commemorating soldiers of the Household Cavalry and Royal Armoured Corps who have died on active service since 1945, was being dedicated.

And in France the Prince of Wales and the Duchess of Cornwall were the guests of honour of President Nicolas Sarkozy. Charles was laying a wreath in Douaumont Cemetery, near Verdun.









Dennis Goodwin, chairman of the World War One Veterans’ Association, said the three veterans wanted to play an active role in the ceremony.

“It is most significant that they represent each armed service - the odds on that are tremendous,” he said.

“It epitomises the uniqueness of this generation that they saved three of their men to the last.

Advertisement

“For them to get to the 90th anniversary in itself is tremendous, I think. It is a tribute to mankind in a way.

“These men suffered the horrors of a war and they had to then face a life of uncertainty - the Great Depression and the aftermath of the war.

“They had little or no help for any of the traumas they suffered and no help from the Government, and they created our generation.”


Determination

Mr Goodwin praised the veterans’ determination and mental alertness.

“I don’t think anybody watching the ceremony will stop to think of the effort it requires for these three men to come there,” he said.

Of the five million men and women who served in Britain’s armed forces in the war, only four are still alive.

The other surviving veteran, Claude Choules, 107, lives in Australia and will mark the 90th anniversary at local events there.

Last Tuesday, Sydney Lucas, originally from Leicester and who was just 17 when he was conscripted as a soldier with the Sherwood Foresters regiment, passed away in Australia aged 108.

Prime Minister Gordon Brown, Defence Secretary John Hutton and the Duchess of Gloucester also took part in the ceremony.

As well as a two-minute silence there was a flypast by the Royal Air Force.


Dernière édition par @nnie le Mar 11 Nov - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ronankeating-france.blogspot.fr/
nanie
Langue Pendue
Langue Pendue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7381
Age : 38
Localisation : la bassée
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: 11 NOVEMBRE - Souvenons nous   Mar 11 Nov - 16:31

merci annie!ma fille a defilé ce matin dans les rues de la ville avec son club de gym ,elle est trop petite pour comprendre mais c'est important qu'elle puisse savoir et connaitre un jour!

nanie
Revenir en haut Aller en bas
 
11 NOVEMBRE - Souvenons nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 NOVEMBRE - Souvenons nous
» Souvenons-nous du 10 novembre 1920
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Amour Pour Ronan Keating :: GENERAL :: Le Salon de Thé-
Sauter vers: